Vous accompagner vers
  • une entreprise libérée
  • un management responsabilisant
  • des équipes épanouies
  • une approche plus humaine

L'accompagnement vers une entreprise dite « libérée », plus responsabilisante

Un peu de culture managériale…

L’entreprise libérée est un mode de management théorisé par Isaac Getz, professeur à l’école de commerce de l’ESCP, et Brian M. Carney, journaliste économique américain, dans leur ouvrage Liberté & Cie publié aux États-Unis en 2009 puis en France en 2012. Pour l’auteur, l’entreprise libérée est définie comme une philosophie qui vise à transformer l’organisation d’une entreprise en profondeur, s’affranchissant des modèles de gouvernance classique. D’après lui, “l’entreprise libérée est un état d’esprit”.

Au-delà de l’intelligence collective, lorsque celle-ci prend une place centrale et que les organisations abandonnent la structure pyramidale au profit d’une structure plate où les collaborateurs deviennent leurs propres dirigeants, on parle alors d’entreprise libérée.

La première entreprise libérée a été dirigée dans les années 80 par Jean-François Zobrist, ancien dirigeant de la fonderie FAVI. L’entreprise initie ainsi un nouveau système de management. Bien que la gestion des talents doit permettre à l’entreprise d’être plus performante, le mode de fonctionnement de FAVI repose sur le principe de confiance envers les productifs. De fait, le travail devient une source de plaisir ainsi que la vie professionnelle. De son expérience en entreprise, Jean-François Zobrist a émis un constat plutôt simple : c’est le bonheur des salariés qui fait les résultats de celle-ci.

De l'entreprise libérée à l'entreprise responsabilisante et humaniste

L’entreprise libérée est une innovation managériale. Elle a beaucoup été décriée avec le temps, raison pour laquelle le terme est de moins en moins usité. L’expression « entreprise responsabilisante » ou « entreprise humaniste » le remplace peu à peu.

Peu importe finalement la terminologie, le fond reste identique : remettre l’humain au cœur de l’entreprise. En effet, « l’entreprise et les équipes sont des concepts, seul l’humain est réel » (Doug Kirkpatrick – Co-Fondateur de l’entreprise libérée Morning Star).

Un management plus responsabilisant

Lorsque l’on évoque les entreprises libérées, on entend souvent parler du principe « c’est celui qui fait, qui sait ». Il faut en finir avec les longues boucles de contrôle et de reporting (salarié -> manager -> directeur), le salarié peut agir en toute autonomie : il est capable de mettre en place des stratégies de contrôle adaptées et efficaces, sans avoir un censeur au-dessus de lui. Soudain « le » travail devient « son » travail et, cela, toujours dans un but commun : partager les valeurs de l’entreprise pour une meilleure cohésion d’équipe.

Il s’agit donc notamment de redonner le pouvoir de décider aux personnes les plus concernées et sachantes sur le sujet : les collaborateurs sont invités à prendre des initiatives plutôt que de suivre les ordres de la hiérarchie. Changement, voire bouleversement pour des entreprises traditionnelles !

Les managers voient leur rôle basculer de « commander et contrôler » à « accompagner et conseiller ». Un management plus horizontal se développe. Terminés les objectifs dictés par les chefs ou les décisions hiérarchiques qui amènent du stress au travail. Cette transition managériale nécessite un accompagnement sous peine de voir la démarche de libération entamée vouée à l’échec.

Libéré, motivé !

La prise d’initiative permet de développer la motivation des collaborateurs. En effet, la clé de la motivation se trouve dans la proactivité.

Attention, il ne s’agit pas de supprimer la place du patron ainsi que toute règle dans l’entreprise, au contraire ! Il s’agit de bien définir le cadre, le terrain de jeu de chacun, de manière à ce qu’il soit le plus large possible pour justement permettre l’émergence des initiatives en toute responsabilité.

D’après Isaac Getz, le but n’est pas de faire disparaître le rôle de manager. Au contraire, il y en aura davantage. “Le contrat ne change pas, c’est son rôle qui évolue : il devient « leader » ou « coach » et change de manière de travailler.”

Les principales étapes de l'accompagnement

LES BASES

Comme la pluie ruisselle vers le bas, le processus de transformation doit nécessairement commencer à niveau le plus haut possible de la structure. En effet, la Direction qui saura développer de nouvelles pratiques managériales irriguera de fait l’organisation au fur et à mesure. C’est également la Direction qui, convaincue du sens et de la nécessité de la démarche, pourra endosser le rôle d’ambassadeur.

LA CONFIANCE

La démarche nécessite un haut niveau de confiance et de bienveillance entre les individus. Rares sont les organisations qui peuvent se prévaloir d’une confiance mutuelle importante. L’accompagnement passe par une démarche de développement personnel à travers du coaching d’équipe et, dans certains cas, du coaching individuel. Peu à peu, la qualité des relations augmente, la confiance se développe, la collaboration s’améliore. Ce qui amène à l’autonomie avec l’idée que par définition, l’humain est loyal et compétent. Chaque équipe, chaque acteur est légitime pour déterminer son projet d’action tant qu’il respecte la vision du dirigeant.

LE TEST & LEARN

Lorsqu’une transformation managériale débute, l’entreprise entre sur un chemin. Ce chemin est pavé d’expérimentations, de retours d’expériences, de partages, de formation, d’inspiration… Il n’existe aucune ligne droite ni aucun processus figé. Chaque entreprise entamera sa démarche à sa manière, telle qu’elle lui correspond le mieux. Le chemin est long, parfois difficile, mais les exemples de succès sont nombreux et prouvent que le jeu en vaut la chandelle !

Vous avez envie de gouter ?

Quel que soit le secteur, le modèle de l’entreprise libérée peut, avec quelques adaptations, être mis en place sans aucun souci. Nous vous proposons d’animer une session ludique pour mieux comprendre les valeurs de votre entreprise et ressentir la transition managériale.
Cette session vous permettra de mieux comprendre les enjeux, les changements de paradigmes et tous les avantages de l’entreprise libérée responsabilisante.

Elle s’organise sur une demi-journée ou une journée suivant l’intensité que vous souhaitiez y accorder et peut rassembler jusqu’à une douzaine de participants.

Vous vous questionnez sur votre organisation ?

Parlons-en !

    MadameMonsieur

    LA BROCHURE

    LES ACTUS

    QUI SOMMES-NOUS